Derniers commentaires
Aucun commentaire
Recherche de blog

Mon enfant est trop turbulent ? Le mouvement au centre des besoins

Posté sur1 An auparavant 367
Mon enfant est trop turbulent ?  Le mouvement au centre des besoins

“Ne bouge pas !”, “ reste tranquille !”, “arrête de sauter partout et calme-moi !”, autant de consignes qui fusent instinctivement dès que l’on voit notre enfant turbulent ou qu'il commence à s’agiter. Qui n’a jamais rêvé de trouver le bouton pause, afin de pouvoir profiter d’un enfant statique et “sage comme une image” ?! Lib&Lou vous propose de décoder ce que cache ce besoin de mouvement de l’enfant et les réactions qu’il provoque en nous, adultes, parents ou éducateurs.

Enfant turbulent: une véritable boule d’énergie !

L’enfant est guidé par son envie d’apprendre. Ce besoin le pousse à la découverte de son environnement, et cela avec les éléments de compréhension dont il dispose… Et à deux ans par exemple, ils sont parfois maigres face aux lois de la physique, du temps et de l’espace ! Autant de raisons d’expérimenter la frustration, les hauts et les bas émotionnels, et de découvrir la peur, l’excitation, le bien-être… sans arriver pour autant à mettre des mots dessus. Grandir, c’est être dans ce chamboulement incessant, dans le courant de ces vagues d’énergie qui vous traversent sans crier gare. Cette énergie chez l’enfant est brute, non linéaire, faite de sentiments et de besoins pas encore identifiés mais qui doivent cependant trouver un moyen de se manifester ! On le qualifie rapidement de enfant turbulent, alors que c’est au travers du mouvement que ce trop-plein trouve sa soupape.

De la période sensible du mouvement dans la pédagogie Montessori...

Pour Maria Montessori, “toute aide inutile est une entrave au développement”. C’est par ce besoin de comprendre et d’interagir avec le monde au travers du mouvement que l’enfant se construit. Elle le décrit comme un véritable outil dont il se sert pour exprimer sa volonté, et donc son identité.

… au concept de motricité libre

La pédiatre Emmi Pikler a observé que les bébés qui ont la liberté physique de tester leurs capacités en toute autonomie se blessent moins que les tout-petits surprotégés ! Suite à ce constat, elle a dédié sa carrière à étudier ce besoin de mouvement chez les très jeunes enfants. En ne forçant pas sa posture, l’enfant explore librement. Il comprend et expérimente par lui-même et acquiert des compétences qui lui permettront de s’adapter et de trouver les limites des possibilités de son corps.

Alors même si le transat évolutif dernier cri ou la chaise haute digne d’un cockpit de formule1 vous font de l’oeil, freinez-vous ! Une couverture moelleuse au sol et bébé sera en sécurité pour apprendre à s’asseoir seul :)

Oui… mais j’ai toujours peur que ça dégénère !

Vous avez un enfant turbulent : il court, saute, rampe, touche, tourne, danse… et vous vous attendez toujours à un débordement ? Dites-vous qu’il fait son travail d’enfant : il apprend ! N’intervenez que s’il ne se met vraiment en danger physique. Vous apprendrez vous aussi peu à peu à développer votre confiance en lui :)

Répondre au besoin de mouvement dans les gestes quotidiens

Le mouvement ce n’est pas simplement la course à travers la maison, le salto sur le canapé ou les 263 changements de position sur la chaise de la salle à manger !
Si vraiment cette “agitation” vous incommode ou si vous la trouvez trop fréquente, diluez-là dans les actions de la vie de tous les jours.
Votre enfant veut peindre ? Confiez-lui la mission d’aller chercher et remplir le gobelet d’eau dans la cuisine ! Il veut que vous fassiez une tresse à sa poupée ? Dites-lui d’aller tranquillement chercher la brosse pour qu’il démêle d’abord ses cheveux.

Se déplacer dans l’espace afin de réaliser une tâche complexe constituée de plusieurs étapes lui permet de dépenser cette énergie de façon positive, en affinant sa concentration. Il développe ce que l’on appelle son contrôle inhibiteur et ses fonctions exécutives. Bref, pour faire simple : il devient performant et habile ! ;)

enfant turbulent libetlou

En résumé : bouger, laisser place au mouvement c’est permettre à votre enfant de passer par les étapes clefs de son développement psycho-moteur. Ramper, marcher, courir, sauter, se déplacer dans l’espace, maîtriser ses membres, l’amplitude de ses gestes ou la dextérité de ses mains… Tout cela représente autant de façons pour lui de se construire et de devenir de plus en plus intelligent ! Alors respirez, restez zen et souvenez-vous que pour apprendre à se relever, il faut d’abord avoir eu l’occasion de tomber ;)

Laissez un commentaire
Laisser une réponse

Menu

Ludothéque

Espace client

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Partager

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter