Comment bien choisir un jeu vidéo pour un enfant ?

Posté sur1 An auparavant Par
Comment bien choisir un jeu vidéo pour un enfant ?

Il y a toutes les chances qu’à un moment ou à un autre, la question du jeu vidéo pour un enfant se pose, les raisons évidentes étant « pour faire comme les copains », « pour ne pas être jaloux », ou même simplement pour partager un moment en famille.

La question qui vient ensuite est alors : quel jeu ?

Cette rubrique s’adresse donc aux parents désarmés car ne connaissant pas le jeu vidéo, ou car le choix est vaste et que choisir un jeu pour un enfant c’est comme offrir un cadeau.

Les jeux qui sont recommandés ici ne sont évidemment qu’une sélection parmi une offre immense mais il partage tous au moins les caractéristiques suivantes :

  • au delà du simple plaisir de jouer, ils ont un aspect éducatif
  • ils sont jouables par tous les âges, et ne sont pas infantilisants

Mais avant de vous laisser fureter dans les listes, voici quelques conseils.

Plus l’enfant est petit, plus le temps de jeu doit être partagé avec lui

Le jeu ne devrait pas être considéré comme un moyen d’occuper un enfant, car même si cela peut être meilleur que la TV car interactif, à l’excès il peut déstructurer le sommeil, inhiber le développement moteur-sensoriel, etc.
Voici donc les « Recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique » [1] :

  • Interdire les écrans pour les enfants de moins de 3 ans et les écrans 3D pour ceux de moins 5 ans.
  • Ne pas disposer d’écran dans la chambre des enfants et ne pas les laisser regarder la télévision une heure avant l’endormissement.
  • Accompagner la consommation d’écran en fonction de leur nature (tablette, télévision, jeu vidéo…) et des catégories d’âge.
  • Trouver un équilibre entre autorisation et interdiction et consacrer du temps aux autres activités.
  • Pour les parents et les encadrants, être capable de repérer les signes d’alerte d’une utilisation excessive des écrans et demander aide et conseil à celles et ceux qui connaissent les risques du numérique.

Évidemment cela est quelque peu différent si il s’agit d’une activité partagée par l’adulte et l’enfant en même temps : on est alors dans le lien parent-enfant, dans des apprentissages, etc.
Toutefois plus un enfant est petit plus il faut rester prudent car, par exemple, même si le jeu vidéo est un temps partagé avec le parent, un enfant de 5 ans a des besoins physiologiques qu’il faut tout de même respecter.

Le temps de jeu doit être maîtrisé

La désormais classique règle des « 3-6-9-12 » [2] doit être évidemment respectée de manière générale, mais je vais ici prendre la liberté de dire ce que je pratique personnellement. À vous ensuite de vous construire votre voie :-)
En complément :

  • n’ayant pas de TV, les temps d’écran sont donc toujours partagés, et ils sont utilisés aussi bien pour le jeu que la musique, film, etc
  • un deuxième écran est disponible et est placé dans le « passage » : l’enfant n’est donc jamais seul ;
  • évidemment lorsqu’il y a deux enfants ou plus, il est difficile de ne pas commencer certaines choses un peu plus tôt : mon expérience ci-dessous est celle de l’aîné ;
  • je n’ai jamais hésité à expérimenter ! Lancer un jeu et observer la manière de réagir de l’enfant est le moyen le plus sûr pour pouvoir faire des ajustements ;
  • un point important : j’aime le jeu vidéo, et même si la journée est toujours trop courte, je suis toujours content de partager ce temps avec les enfants.

 Comment introduire le jeu vidéo entre 4 et 5 ans

  • Des séances de 15 à 20 minutes de jeux au maximum : ils deviennent fébriles après.
  • Par semaine, pas plus de 2 séances : ils deviennent très facilement accros, et ne pas jouer pendant plusieurs semaines peut leur faire le plus grand bien.
  • Aucun jeu en solo, et pas ou peu de contact direct avec l’outil (souris, écran, etc) : c’était toujours l’adulte qui manipulait. Évidemment les jeux ici sont plus proches de la narration.
  • À ces âges, c’est comme pour les histoires : ils aiment refaire les mêmes jeux, donc il est inutile de changer de jeu.
  • Beaucoup de jeux de puzzles : ce sont des activités posées, réfléchies, et qui développent la concentration et la combativité par essais-erreurs ; ici il est possible de laisser l’enfant toucher à l’outil.

Découvrir les jeux vidéo entre 6 et 7 ans

  • Des séances de 20 minutes de jeux au maximum, car comme pour les plus petits les laisser plus jouer va les « énerver ».
  • Par semaine, pas plus de 2 séances : ici il faudrait être très attentif car l’enfant arrive à l’école et la priorité doit être donnée aux apprentissages fondamentaux. Il est préférable de partager des temps de lecture avec l’enfant, mais ça tombe bien car les jeux avec lecture obligatoire ne manquent pas !
  • Aucun jeu en solo.
  • Ici encore l’enfant refera les mêmes jeux, et sera fier de réussir « sans aide ».
  • Toujours des jeux de puzzles mais aussi des jeux d’aventure [3], et une petite introduction aux jeux de plate-forme

Les jeux vidéo à choisir ensemble dès 8 ans

C’est la tranche sur laquelle mon aîné se trouve : je ne pourrais donc pas partager d’informations pour les enfants plus âgés.

  • Des séances de 30 minutes de jeux.
  • Par semaine, pas plus de 2 séances ; possibilité de faire des « sprints » pour finir un jeu, et de passer plusieurs semaines sans jouer.
  • Possibilité de jeux en solo, mais toujours sous contrôle ! Pour nous l’écran est dans le « passage », et il est ainsi toujours possible de commenter en passant, de s’arrêter , ou d’être appelé à l’aide.
  • Le choix des jeux est plus délicat car le choix est immense et ne se trouve plus cantonné aux jeux de réflexion, 2D, etc ; choisissez les jeux ensembles, éventuellement en regardant des tests sur Internet :
    Gamekult
    - la chaîne « Edward » sur Youtube
    - et les myriades de vidéos parlant des jeux vidéos, des « Best Of » sur Youtube
Laissez un commentaire
Laisser une réponse

Menu

Espace client

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter